En 2011, Air France KLM a transporté 3,6 millions de passagers entre l’Afrique et Roissy Charles-de-Gaulle ou Schipol (Amsterdam). 

Une stratégie gagnante pour la compagnie tricolore.”Abidjan a une position géographique très privilégiée dans la zone, confirme le PDG d’Air France, Alexandre de Juniac. D’autant que les prévisions de croissance en 2012 pour la Côte d’Ivoire sont très… rassurantes : 8,5 % (- 5,8 % en 2011).  Surtout pas question de long-courrier pour ne pas compromettre l’avenir financier de la future compagnie.Certains patrons français surplace estiment même qu’elle pourrait être à deux chiffres.La compagnie accroît son offre de 4,9 % vers le continent africain (nouvelle liaison vers Port-Gentil au Gabon et hausse de son offre vers Lomé, Malabo et N’Djamena) et de 40 % vers Abidjan, où elle obtient l’un de ses meilleurs taux de remplissage (86 %) à partir de son programme d’été, le 25 mars. A la base de ce projet, il y a une stratégie offensive qui consiste à développer un partenariat à partir d’Abidjan, pour arroser la zone”. La compagnie tricolore discute, elle-même, en direct avec certaines compagnies de la région en vue de signer des accords (et plus si affinités) avec Air Gabon, la compagnie nationale camerounaise Camair-Co ainsi qu’en Guinée Equatoriale et, enfin, en Angola où la compagnie tricolore propose déjà en code share des vols avec la TAAG Angola Airlines.Pourquoi de tels efforts ? Parce que « les marchés intérieurs du continent reflètent l’amélioration du développement économique dans plusieurs pays d’Afrique », souligne IATA. Au Niger, la croissance pourrait atteindre 12,5 % en 2012 grâce à la reprise de l’exploitation des mines d’uranium et de gisements de pétrole, 5,6 % au Burkina Faso, 4,4 % au Togo, et 4,3 % au Bénin.Un symbole de réussite pour les Ivoiriens. Et la boucle sera bouclée pour Air France en Afrique de l’ouest. A commencer par Brussels Airlines, qui tente de marcher sur les pas de sa devancière Sabena, qui luttait pied à pied avec Air France.Au Burkina, la filiale de Lufthansa (2 vols par semaine) offre plus de places à bas prix pour faire trébucher Air France, qui a l’image d’une compagnie chère. Enfin, au Togo elle pratique une politique de prix agressive, selon Air France.Car le nouveau président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a demandé à Air France de participer à la création de la nouvelle compagnie nationale ivoirienne, Air Côte d’Ivoire, qui devrait prendre son envol fin avril, une fois la certification et les agréments d’exploitation obtenus. Soit deux ans après la faillite d’Air Ivoire.  Les deux compagnies ne sont pas les seules à se disputer le gâteau de l’Afrique de l’ouest.

Victor Sossou

Advertisements