Et maintenant, ils sont trois

Le constat est terrifiant.Nous ne parvenons pas à trouver le moindre signe de bonheur dans l’enchaînement des tâches répétitives, la pression hiérarchique et l’insécurité psychologique latente.Et l’année prochaine, c’est un montant de 240 milliards de dette à moyen-long terme que compte lever le pays, record absolu parmi les programmes de financement en zone Euro.Cependant il est très important que le client se sente écouté et qu’il n’ait pas l’impression de faire simplement partie de règles automatiques ou d’une stratégie d’automatismes par Data.Dans le même temps, les populations rejettent les institutions régionales et mondiales. Auparavant, on ne se disait pas que le but de la vie était le bonheur, on évoquait plutôt le devoir, la grandeur, la religion, la vérité ou la justice.La politique économique française n’échappe pas à ce tableau en demi-teinte, dont le coût final reste un taux de chômage figé à 11% et bien pire encore pour certaines catégories socioprofessionnelles.Enfin, l’accord négocié à Bruxelles stipule qu’à l’horizon 2025, les décisions concernant les plans de résolution imposés aux banques en difficulté seront prises par la Commission et le Conseil de résolution, selon une procédure qui reste à définir … Que se passera-t-il, dans l’hypothèse qui ne peut être exclue, d’une nouvelle crise bancaire dans un proche avenir ? Deux questions restent sans réponse : qui payera et qui décidera en l’absence d’un mécanisme de mutualisation des risques clair et ambitieux à l’échelle européenne ?
Principale limite: le mélange de banque de détail et de banque dDes créations d’emplois en hausse et un taux de chômage, redescendu à 6,1% en juin consolident le mouvement. Des besoins “vendus” sous prétexte de bonheur qui entretiennent la frustration et le sentiment de voir cet eldorado reculer sans cesse. Nous vous avons confié à park and suites propriétaires ce projet de consolidation des effectifs et de leur statut.Si les créations d’emplois sont en hausse, ce sont exclusivement des emplois à temps partiel ou presque.D’autres dispositifs qui ont fait parler d’eux ces dernières années, comme les vitrines interactives ou les cabines d’essayage virtuelles semblent en perte de vitesse. Relève du fantasme l’affirmation selon laquelle si cette faculté est maintenue, toutes les branches vont l’utiliser.Par ailleurs l’Allemagne, qui refuse de payer pour les banques des pays du sud de l’Europe, a obtenu que les mécanismes de solidarité soient fortement réduits.La cible de ce fléau ? Les « secrets d’affaires », ces précieux actifs qui, de la recette en passant par l’aménagement intérieur d’une usine ou l’assemblage d’un vin ou d’un parfum, constituent des réserves de valeur parfois inestimables pour les entreprises.Les marchands ne doivent donc pas oublier que le client attend avant tout d’eux une vraie relation humaine  !Grâce à la convergence des données de navigation avec celles recueillies via e-mailing, nous en apprenons de plus en plus sur les internautes.Démesurément pour certains d’entre eux, avec en retour une détérioration accentuée de leur niveau d’endettement pour les années à venir.Ensuite, les pays émergents pèseront davantage dans l’économie mondiale.De proche en proche, une situation paradoxale se dessine : bloquée à l’intérieure, une majorité d’économies tente de siphonner chez son voisin la croissance qui lui fait défaut.

Advertisements