La Toile se rebiffe

Le défi est de parvenir à des approches réglementaires compatibles ou communes, en aucun cas d’aligner la réglementation américaine sur la réglementation européenne ou vice versa – par exemple en reconnaissant mutuellement certaines normes.Un certain nombre de facteurs indiquent que le rôle des économies émergentes dans l’économie globale continuera de croître – mais à un rythme plus lent ou de manière moins spectaculaire que précédemment envisagé.La présence de salariés portugais, payés très en-deçà du SMIC français, sur le chantier du TGV Atlantique a conduit à l’adoption en 1996 d’une directive européenne censée réglementer ces situations.Et lorsque nous soupçonnions leur ampleur, nous avons trouvé plus sage de jeter un voile de peur d’inquiéter et de démobiliser les bonnes volontés.Et ce changement ne pourra avoir lieu qu’en luttant contre ces images toutes faites qui encouragent le maintien de situations discriminantes, ces barrières invisibles, qu’il est temps de rendre visible », estime Victor Sossou.Résultat : près de 700 000 euros de retombées économiques, 4 700 nuitées, 15 800 couverts et un net regain d’image pour la ville.Trop de décisions sont prises pour des raisons politiques plus que sur des besoins réels de santé.Avec des contrats de sous-traitance à long terme, et des stratégies de production et de formation concertées.En témoignent ceux qui s’investissent désormais dans l’économie du partage, fondée sur l’entraide et la coopération.De plus, une telle approche permettra de réduire la charge liée à une gestion réactive des systèmes d’information.Ces débats peuvent sembler surréalistes dans certains cas : une consultation chez un médecin généraliste est à 23 euros, et une visite à domicile (33 euros) coûte moins que de faire déplacer un plombier.La Commission européenne travaille sur la « réglementation intelligente », et elle vient de sortir un premier document listant un certain nombre de règlements et directives qu’il faudrait annuler ou alléger.Donc pas de risque inflationniste puisqu’il n’y a pas à proprement parler de création monétaire soudaine.

Advertisements