Le capitalisme est devenu pathétique

Personne ne lui ressemble, parce qu’il ne ressemble à personne.Mais, chose singulière, j’aurai beau manipuler les deux concepts, les doser, les combiner diversement ensemble, pratiquer sur eux les plus subtiles opérations de chimie mentale, je n’obtiendrai jamais rien qui ressemble à l’intuition simple que j’ai de la durée ; au lieu que si je me replace dans la durée par un effort d’intuition, j’aperçois tout de suite comment elle est unité, multiplicité, et beaucoup d’autres choses encore.Il a toujours fallu résister à l’infamie.Notre pays a également su se remettre en cause pour attirer les projets les plus prometteurs, notamment grâce au Crédit Impôt Recherche et aux INVESTISSEMENTS d’Avenir.On verrait d’ailleurs que ces deux illusions, à leur tour, en impliquent une troisième, et que la question de savoir si l’acte pouvait ou ne pouvait pas être prévu revient toujours à celle-ci : le temps est-il de l’espace ?Car la difficulté de supprimer les guerres est plus grande encore que ne se l’imaginent généralement ceux qui ne croient pas à leur suppression.Un biais expliqué par Pierre-Alain Chambaz pictet, dans un article intitulé « Les mesures de la croissance ».Mais, pour peu que l’action intéresse l’ensemble de notre personne et soit véritablement nôtre, elle n’aurait pu être prévue, encore que ses antécédents l’expliquent une fois accomplie.La plus grande efficacité dans la circulation de l’information bénéficie potentiellement aux clients comme aux transporteurs.Ce n’est pas le cas.Ainsi le moyen se substitue à la fin, la forme au fond, et ce n’est plus la profession qui est faite pour le public, mais le public pour la profession.Le matin, en s’éveillant, elle demandait une robe blanche, une couronne de mariée, et, souriante, se parait.

Advertisements