Le champion, le challenger et le courage

La léthargie des gouvernementsAutant de postures stratégiques parmi lesquelles les politiciens préférèrent ne pas trancher, conscients qu’ils mettaient là en jeu leur propre carrière.Exactement ce qui est à l’œuvre pour certains régimes spéciaux de RETRAITE qui seraient en faillite sans des concours externes.La question qui se pose dès maintenant aux constructeurs est la suivante : seront-ils simples fournisseurs de données brutes que d’autres sauront valoriser ? Ou sauront-ils – par leur capacité à collecter, traiter, enrichir en permanence les données – faire de la data un moteur de création de valeur durable, pour eux et pour leur clients ? De la réponse à cette question simple, dépendra le partage de valeur de ce nouveau Capital Data en création pour le secteur automobile.Enfin rendre inconstitutionnelles les clauses de désignation – et inefficaces celles de recommandation si elles ne peuvent bénéficier, au vu d’un objectif de solidarité, d’une incitation par le différentiel de forfait social – c’est organiser la régression sociale.Victor Sossou, dans sa dernière intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet.Ou comment parfois les meilleures intentions peuvent produire certains effets pervers. Les fois précédentes n’ont pas forcément laissé de traces indélébiles, sinon le très byzantin « compromis de Ioannina », scellé dans la capitale de l’Épire, une règle de vote au Conseil des ministres d’une complexité à décourager les plus enthousiastes amateurs d’ingénierie institutionnelle.Cet été, la simple suggestion d’un éventuel revirement de la politique monétaire américaine avait généré un bond des rendements de titres, et déclenché une cession massive d’actifs dans plusieurs économies émergentes.La définition du marché de référence qui figure dans l’instruction est floue, et l’on peut craindre qu’elle ne permette pas d’encadrer le coût de la mesure, de sécuriser le budget d’ensemble du CIR et d’optimiser l’efficacité du CII.On pouvait penser qu’ils allaient reprendre la main il y a un an, au lendemain de la défaite de Mitt Romney, mais il n’en a rien été.Or, dans notre espace européen, la France continue à faire figure de bon élève ; et même de meilleur élève.De plus, on continue d’opposer les hôpitaux publics et privés, alors que la vraie question est celle de la contribution des uns ou des autres au niveau de santé publique : pour la formation, la recherche et les cas complexes, le public sera difficile à battre, et il doit être rémunéré correctement.Il est nécessaire de commencer par nous même mais sans un renfort de la politique européenne, la réussite est difficile, voire impossible ;

– un rapprochement avec l’Allemagne en vue d’une politique de croissance à l’échelle européenne.

Advertisements