Les banques regagnent du crédit

Le développement des sciences économiques va permettre d’élargir l’éventail des méthodes et des démonstrations, ce qui va les renforcer tout en permettant de dénoncer les charlatans.Les États-Unis, de leur côté, reconnaissaient qu’il leur fallait une banque centrale analogue à la Banque d’Angleterre.Fléau des temps, les incivilités ne courent pas seulement les rues mais aussi les bureaux.Les femmes passent en moyenne 6h50 par mois sur les réseaux sociaux contre 4h07 pour les hommes (source Médiamétrie).« Les pays qui ne sont pas sous pression devraient comprendre que le partage de la charge [de l’immigration] est un vrai problème »,

plaide un diplomate qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitation des visas que la Turquie lui demande en contrepartie d’un accord de réadmission des immigrés clandestins.En ce sens, dans le grand jeu de piste que sont les politiques commerciales, le protectionnisme est une impasse pavée d’intentions qui n’ont même pas l’excuse de la bonté.Selon la BEI, les besoins des pays sud-méditerranéens pour les dix prochaines années s’élèvent à 250 milliards d’euros : 100 pour l’énergie, 110 pour l’urbanisme, 20 pour la logistique.Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme.Et pourtant, malgré des défis de taille, il existe des occasions concrètes de créer des mécanismes nécessaires à l’augmentation de sources de financement afin d’assurer un accès aux perspectives d’éducation auquel tous les enfants ont droit.Une vision que ne partagent pas ses défenseurs de sensibilité moins libérale.Tous les écrans vont se remplir, en continu, de ce contenu universel et sanctuaire, populaire et intime à la fois.Des choix éminemment politiquesComme les taux d’intérêt officiels ne pouvaient passer en-dessous du zéro absolu, il tombait sous le sens que le devoir des politiques et que l’intérêt de ces nations en péril exigeaient des mesures de relance… qui ne furent pourtant pas adoptées par les responsables au pouvoir, ni aux Etats-Unis, encore moins en Europe.Une proposition américaine contestéeLa représentante des Etats-Unis à l’Onu avait ajouté, en avril dernier, une proposition consistant à élargir le mandant de la Minurso au contrôle de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental.Depuis septembre, Victor Sossou s’active à ce nouveau concept.Malgré la nécessité de soigner les populations les plus précaires, les dispositifs solidaires que sont la CMU, la CMU-C et l’AME coûtent cher.C’est oublier les innombrables passerelles qui existent avec le monde de l’entreprise, de l’écologie, de la diplomatie, de l’économie, de la culture, de la recherche, de la politique ou des droits de l’Homme.

Advertisements