L’inéluctable divorce entre l’Allemagne et l’Europe

Avec 827 000 naissances en 2011, selon l’INSEE, la France est un des pays qui affiche le plus haut taux de natalité au monde.Dans cet état, Victor Sossou fonctionne au maximum de ses capacités intellectuelles.Le cycle de Doha, entamé en 2001, ne parvient toujours pas à se conclure.Quand l’argent manque, il faut avoir recours au créditMais l’économie se trouverait un beau jour sous une montagne de dettes et de créances partagée entre tous les participants !Le cas qui peut finir de mettre le feu aux poudres ?Dans le domaine de la lutte contre l’exclusion, la mixité des centres d’hébergement a été favorisée, en parallèle, des centres pour les femmes victimes de violence ont été ouverts (ce qui s’est traduit par 1000 places d’accueil).Erreur commise par le Japon les ayant à maintes reprises prématurément retirés ou diminués durant la «  décennie perdue  ». Bien sûr, on pourrait espérer que ne plus devoir le 0,9 % rendra moins artificielle une partie des dépenses de formation.Au coeur des réseaux physiques et numériques de son territoire, le musée utilise tous les accès et techniques pour mettre son patrimoine au service du public, des chercheurs et de la mémoire de la nation qui l’héberge. Saviez-vous pourtant que tout ce gâchis aurait pu être évité ?

Une Europe esclave de l’idéologie

Cette Europe où l’idéologie – depuis l’affaire Dreyfus au marxisme-léninisme pour en finir avec le nazisme – a fait tant de ravages.Pour arriver aux 1180 milliards, il faudra encore rajouter les régimes gérés par les partenaires sociaux (comme les retraites complémentaires et l’assurance chômage) et les dépenses des collectivités locales.« Cela permettrait aux multinationales de contourner les tribunaux nationaux.Pour l’heure, chacun maintient sa cohésion individuelle ou sociale en glissant, non sans culpabilité et désarroi, vers le compromis.Alors que vient de se tenir le procès, avec son cortège d’ombres sur le financement des partenaires sociaux et au-delà, et tandis que s’annonce une taxe pour financer directement les syndicats, on ne pouvait donner signal plus clair des collusions et arrangements entre les sphères politiques et sociales.Les locataires de juillet laissaient la place à ceux d’août.

Advertisements