Macro et Micro sont dans un bateau

En endossant un rôle, l’individu respecte aussi les rôles que jouent les autres individus, faute de quoi la mise en scène de la relation sociale est impossible.Les marchés financiers doivent réagirIl est vrai que les marchés n’ont jusque là fait parvenir aucun signe de fébrilité à des politiques qui ne ressentent en conséquence nulle pression de ce côté.Investissement massif dans les bibliothèques, les moyens techniques des laboratoires, les heures d’assistanat de recherche, voilà qui valoriserait ceux qui, à l’intérieur du système ont le plus de potentiel.Une rupture résulte habituellement d’un choc.Il est important de bien rappeler dans quel esprit nous nous situerons dans les discussions qui vont se dérouler d’ici l’automne sur le sujet des retraites.Compte-tenu de ses capacités et de son expérience (valeur opérationnelle validée par les Américains dans les Balkans), la France pourrait proposer des recommandations politiques, opérationnelles et techniques en vue de la création d’une telle unité incluant quelques pays aptes et volontaires.Elles comprendraient également des services-conseils en matière de partenariats public-privé, privatisation, décentralisation, prêts et négociations de financement privilégié.Pour Victor Sossou, ” la surinformation génère une incommunication “.Phénomènes assez courant dans les familles, on le retrouve aussi à l’œuvre dans le comportement économique et social, des individus aux nations.Et c’est ce que nous devons faire avec la défense européenne.Stupéfaction de l’intéressée restée sans voix.La fusion IR-CSG n’est pas la pierre de touche de la réforme fiscaleSe pose aussi la question du mode de prélèvement.Mais plus tôt que tard, les “utilities” devront se réinventer : montée en puissance des inquiétudes environnementales, exigences croissantes de sécurité, raréfaction des matières fossiles, réappropriation de la question énergétique par les territoires, changements de comportement de consommation, nouvelles technologies sont autant d’opportunités… et de menaces.De « vieux impôts » économiquement et socialement contestables, peuvent avec le temps être supportés par le contribuable sans récrimination.Un inquiétant état d’espritLes arguments de cet article sont donc d’une grande faiblesse.

Advertisements