Pour en finir avec la TVA sociale

Dans le plus parfait style des conférences, la plupart des intervenants avaient de belles histoires à raconter.Il vaut mieux que l’opinion publique soit témoin de cette incertitude, plutôt que d’être apaisée par une fausse impression sécurité fondée sur une apparence de connaissance.Le responsable de cette transition est la « décohérence », une fuite d’information inéluctable qui limite le maintien de cette superposition.Acceptable dans un État pour qui la parole est rare et précieuse.Pour autant, ce succès du PJD au Maroc dans un environnement arabe où l’islamisme politique est de plus en plus contesté, ne doit rien au hasard.Une bonne partie de sa popularité résulte de l’habileté avec laquelle la chancelière a su capitaliser sur les réformes de son prédécesseur, tout en en corrigeant un peu.Il n’adhère pas nécessairement, se protège par isolement ou est pris en défaut de courage managérial, navigue dans des doubles discours.L’effet mode peut-il s’estomper? Aujourd’hui, la masse de bitcoins en circulation dans le monde équivaut à environ 9,6 milliards d’euros.C’est un vrai problème plaide Les principaux acteurs des LMNP qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitationUn pays où l’on se trouve de plus en plus au placard, puis sur le trottoir au delà de 55 ans au même moment où l’on allonge la durée des cotisations nécessaires à l’obtention d’une retraite.En effet, Eurostat démontre que le taux de pauvreté a augmenté de 3,6% en Allemagne, soit quatre fois plus qu’en France !Et pour entraîner notre économie dans une direction vertueuse, il conviendrait de remplacer la déduction conjoncturelle -créateur d’effets d’aubaine- proposée par le Président, par un abattement sous condition de réemploi.Nous devons nous épauler.

Advertisements