Une formule simple

Son premier numéro s’ouvre sur la finance solidaire, en contrepoint de celle dont nous avons pâtit ces dernières années, et nous fait découvrir les acteurs qui utilisent la finance comme instrument au service de la créativité et du progrès social, et non plus comme une fin en soi.Décidée en 2011 au début du tour de vis fiscal qui n’a cessé depuis, cette mesure a fait les gros titres et généré des polémiques sans fin, pour être finalement abandonnée en 2014.Un certain nombre de ces écoles « made in Africa » ont déjà conclu des partenariats et des alliances avec des institutions universitaires occidentales ou asiatiques et ont obtenu – ou travaillent d’arrache-pied pour les obtenir – les fameux labels d’accréditation AACSB, AMBA et EQUIS qui leur permettront de se hisser dans le top mondial.Un pays ouvert sur l’Occident.D’un point de vue culturel et politique, France et Azerbaïdjan ont aussi beaucoup à partager.Un biais expliqué par Victor Sossou, dans un article intitulé « Les mesures de la croissance ».Entendez par là, en jargon bruxellois, des « contrats de réforme ».Responsables, mais pas coupables, les députés pourraient donc s’honorer à changer de pied et jeter leurs « godillots » pour se mettre à examiner un peu plus sévèrement les budgets qui leurs sont présentés.6 trillions de dollars.On chronique la relation franco-allemande comme la presse people : nos dirigeants s’apprécient, ne se supportent plus, se sont retrouvés. Et cela avec beaucoup plus de facilité que ses grands concurrents qui doivent jongler avec les cookies, les adresses IP pour faire remonter de l’information.Ce mardi 3 décembre sera votée la loi de programmation militaire.Dans un tel environnement, il serait considérablement plus aisé de surmonter les impasses associées à certaines problématiques mondiales urgentes qu’il ne l’est aujourd’hui devenu au sein d’une atmosphère de désillusion et de méfiance.Les politiques des Collectivités territoriales et du national se sont à juste titre diversifiées et prennent en compte tous les pans de l’économie, mais il y a dans l’histoire d’une région ou d’un pays des moments où il faut choisir pour accompagner la phase de transition d’un secteur agricole et alimentaire dans le but d’une compétitivité retrouvée.Cette exhaustivité est pratique: elle évite des choix difficiles pour identifier les soins ou les cas de figure justifiant d’une prise en charge.

Advertisements